afp benudemagazine

Noir, micro-sacs et maxi-lunettes: les tendances de la Fashion week de Paris.

Hedi Slimane a fait ses débuts très attendus chez Celine, dans un univers de boîte de nuit parisienne, en déclinant le noir dans toutes ses nuances

Printemps tout en noir, micro-sacs, lunettes XXL et seins à l’air: voici quelques tendances repérées sur les podiums de la semaine du prêt-à-porter printemps-été 2019 à Paris qui s’achève mardi.

Noir, c’est le nouveau noir

On associe le printemps et l’été aux couleurs joyeuses et à la fantaisie florale, mais les défilés parisiens étaient nettement plus sobres et austères que d’habitude, voire puritains en matière d’imprimés. Le blanc et le noir ont ainsi dominé les podiums.

Hedi Slimane a fait ses débuts très attendus chez Celine, dans un univers de boîte de nuit parisienne, en déclinant le noir dans toutes ses nuances, tout comme Anthony Vaccarello, son successeur chez Saint Laurent.

Par moments, on se serait cru à un enterrement chez Margiela, Guy Laroche, Olivier Theyskens, Yohji Yamamoto ou Hyun Mi Nielsen, tellement les looks noirs étaient nombreux. Rick Owens a fait évoluer autour d’un bûcher des créatures futuristes, également de noir vêtues.

Chez Dior, les fleurs étaient brodées ou imprimées, avec des effets “tie and dye” sur des tissus bleu marine, couleurs chair ou pastel.

Exceptions: Chanel de Karl Lagerfeld avec son défilé sur une plage reconstituée, le roi des imprimés Dries van Noten et l’Indien Manish Arora ont apporté un peu de couleurs.

Sacs minuscules

Les sacs à main deviennent de plus en plus petits, à l’image de ceux qu’on peut tenir avec un doigt vus dans les collections de Jacquemus ou Ottolinger.

Chez Marine Serre, la mode passe plus que jamais par le recyclage et des sacs plastiques griffés et des ballons sont détournés en sac à main, façon minaudière.

Manish Arora propose des sacs XXS excentriques en forme d’un ballon, de tête de léopard et des yeux émettant des rayons laser.

Karl Lagerfeld les a dessinés en forme de coquille de Saint-Jacques et d’un ballon.

Lunettes gigantesques

Vêtements clairs ou pas, les lunettes de soleil sont un must de l’été et en 2019, elles cacheront bien le visage.

Dior a été le premier à lancer la tendance, avec des lunettes carrées couleur nude, suivi de Gucci qui s’est inspiré des masques de sommeil. Chez Chanel elles sont aussi carrées beige miroir. Loewe et Rick Owens les voient énormes et futuristes.

Défilant pour la première fois à Paris, la marque créée par un couple portugais basée à Londres, Marques’Almeida, a carrément intégré les lunettes XXL au casque de pilote de chasse.

Chez Miu Miu, elles prennent la forme d’une goutte ornée de deux gros cristaux et d’un noeud rouge.

Collants sous les sandales

Givenchy, le temple du chic aristocratique, recommande pour le printemps des collants épais et sombres pour créer le contraste avec des robes éphémères et colorées (jaune, rose ou bleu) et des chaussures blanches. Le collant se porte même sous les sandales avec des robes ou un smoking et une jupe courte.

La femme Miu Miu ne sort jamais sans bas à genoux. Ils sont noirs sous des sandales dorée avec une jupe au motif reptiles, un haut rouge et une veste grise ou blanche pour compléter le look jupe crayon-veste cintrée et escarpins beige en cuir.

L’avant-gardiste française Marine Serre habille ses modèles en collants noirs frappés de croissants rouges, parfois avec une robe au même imprimé.

Chez Courrèges, le collant couleur chair avec des logos blancs de la marque est associé avec des mini-jupes et sandales plates.

Seins nus, micro-shorts

Saint Laurent mène la barque en faisant défiler dans l’eau, au pied de la tour Eiffel, des femmes à l’allure ultra-sexy assumée, portant des micro-shorts et des hauts transparents.

Mais on retrouve dans plusieurs collections au moins un look dans l’esprit du mouvement “free the nipple” (libérer les tétons), comme chez Guy Laroche, Courrèges, A.W.A.K.E.

Chez Margiela, le créateur John Galliano, qui avait déjà fait porter des corsets aux hommes, rend hommage au troisième genre, lors d’un défilé où la morphologie des mannequins, leurs allures, coiffures et maquillages prêtent tous à la confusion sur leur sexe. Sous un manteau oversize orné de plumes, un modèle porte ainsi une culotte haute dorée, un autre un top asymétrique décolleté sur le dos en faisant voir un sein.

ETX Studio – Photo © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Close

Sign in

Close

Cart (0)

Cart is empty No products in the cart.



Currency


X