istock .acd.original

“Brow hibernation” : la nouvelle technique beauté à adopter sans sourciller.

Cet hiver, oubliez votre pince à épiler pour redonner un coup de fouet à vos sourcils.

Etes-vous prêtes à exhiber des sourcils broussailleux tout au long de l’hiver pour un regard au top cet été ? C’est un peu l’histoire de “La Cigale et la Fourmi” version beauty trend 2.0, qui commence à émerger un peu partout dans le monde. Comment ça marche ? Vous zappez votre pince à épiler – et tous vos rendez-vous chez l’esthéticienne – pendant quelques mois, pour redonner une seconde jeunesse à vos sourcils. Succès garanti !

Exit les nouvelles technologies et autres méthodes beauté innovantes (ou presque), les techniques les plus naturelles semblent reprendre le dessus pour permettre aux femmes de rester sublimes sans aucun effort. C’est tout du moins le cas pour la beauté des sourcils avec la “brow hibernation” qui, comme son nom l’indique, invite les femmes à ne plus s’occuper de leurs sourcils pendant la période hivernale. Une sorte de trêve qui leur permettrait de pousser comme bon leur semble afin de leur redonner un coup de fouet.

Pourquoi maintenant ? 

La technique paraît si simple que c’est à se demander pourquoi elle n’a pas émergé avant ? Le retour aux sources, à une beauté naturelle, mais aussi le fait d’assumer des sourcils broussailleux y sont sans doute pour quelque chose, mais pas autant que le confinement. Comme bon nombre de tendances actuelles, la période de distanciation sociale imposée aux quatre coins de la planète a changé la donne dans bien des domaines, tout comme le port du masque et l’émergence du télétravail dans certains pays, qui engendrent certaines “excentricités” si on peut les définir de la sorte. 

En témoignent les nombreux challenges beauté qui ont poussé tels des champignons durant le confinement, à commencer par le fait de laisser pousser ses sourcils justement – les instituts fermés ayant aidé – d’apprendre à couper sa frange soi-même, ou encore d’assumer ses cheveux blancs. Des choses simples qui ont perduré au-delà du confinement comme le montre la “brow hibernation”.

“L’hiver est la meilleure période de l’année pour redynamiser vos sourcils; nous savons tous que les magnifiques sourcils d’été sont créés en hiver, alors mettez vos sourcils au lit pendant l’hiver, cachez vos pinces et laissez-les pousser”

Leigh Blackwell, The London Brow Company

C’est ce qu’a confirmé Leigh Blackwell, fondatrice de The London Brow Company, au magazine Glamour UK il y a quelques jours : “Maintenant que nous avons donné à nos sourcils une longueur d’avance grâce au confinement, il sera beaucoup plus facile de passer en hibernation des sourcils tout au long de l’hiver”. La spécialiste ajoute : “L’hiver est la meilleure période de l’année pour redynamiser vos sourcils; nous savons tous que les magnifiques sourcils d’été sont créés en hiver, alors mettez vos sourcils au lit pendant l’hiver, cachez vos pinces et laissez-les pousser”. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour sublimer votre regard.

Il y a comme un hic

Cette tendance profite de l’émergence de nombreuses influenceuses et autres célébrités qui assument leur ligne broussailleuse, voire leur monosourcil. Parmi elles figurent l’héroïne de la nouvelle série à succès de Netflix “Emily in Paris”, Emily Cooper, campée par Lily Collins, dont les sourcils sont particulièrement fournis, mais également Cara Delevingne, qui est une pionnière en la matière. Dans tous les cas, la tendance va en ce sens avec des marques spécialisées qui proposent aujourd’hui des stylos et autres brosses destinés à redessiner une ligne fournie.


Kendrick hauts talons

[PUBLICITE]

Prenez le pouvoir avec les bottines KENDRICK.


Oui, mais… ligne fournie ne signifie par pour autant sourcils broussailleux ou en bataille, sans aucune discipline. Une chose qu’il faudra assumer à une période où le regard est l’objet de toutes les attentions. On ne l’a visiblement pas assez répété, mais le port du masque pousse aujourd’hui les femmes à mettre le paquet sur les yeux alors sont-elles prêtes à renoncer à leur regard de biche ? Affaire à suivre.  

Christelle Pellissier – ETX Studio – Photo © Burak Can Oztas / IStock.com

Close

Sign in

Close

Cart (0)

Cart is empty No products in the cart.



Currency


X